Séminaire Osnabrück Imprimer PDF

Osnabrück - 23/26 octobre 2013

 

 

 

Sous la responsabilité scientifique de Wolfgang Adam (Osnabrück), York-Gothart Mix (Marburg) et Jean Mondot (Bordeaux III), dans le cadre du projet ANR/DFG co-dirigé par Jean Mondot et Wolfgang Adam Gallotropisme et modèles civilisationnels dans l’espace germanophone (1660-1789), s'est tenu du 27 au 29 juin 2013 à Osnabrück un séminaire de recherche sur le thème Gallotropisme entre attraction et rejet. Le programme du séminaire est toujours disponible (télécharger le programme définitif en allemand).

Les contributions des participants sont accessibles dans la partie enregistrée du site.

Pour toute question, veuillez contacter : Cette adresse email est protégée contre les robots des spammeurs, vous devez activer Javascript pour la voir. Cette adresse email est protégée contre les robots des spammeurs, vous devez activer Javascript pour la voir.

 

Bienvenue Imprimer PDF

 

Ce projet, habilité par l’ANR et la DFG, codirigé par Wolfgang Adam, professeur à l’université d’ Osnabrück et Jean Mondot, professeur à l’université Michel de Montaigne  Bordeaux 3, se propose, à partir d’un questionnement neuf utilisant la notion de tropisme, d’étudier le champ des relations culturelles franco-allemandes du dernier tiers du XVIIe siècle jusqu’au changement d’époque de l’année 1789. Le concept et le phénomène de tropisme dont procèdent les approches méthodologiques du projet sont empruntés aux sciences naturelles. Mais le sens métaphorique de tropisme en français – « force obscure qui pousse un groupe, un phénomène à prendre une certaine orientation » – révèle bien le potentiel  heuristique du concept. Son objectivité qui  le distingue  de la recherche ancienne sur les influences permet de saisir le phénomène de focalisation sur  un modèle civilisationnel étranger en évitant le recours à l’alternative schématique  de l’admiration (gallophilie) ou du rejet (gallophobie). La notion de modèle civilisationnel sur laquelle se fonde le projet est entendue comme un tout avec ses aspects matériels et spirituels. L’objectif est de saisir précisément la situation dans laquelle le gallotropisme se développe dans l’espace germanophone, quels aspects de la culture française sont retenus et lesquels rejetés en fonction des problèmes et des besoins allemands. L’historique de la perception de ces dispositions culturelles conduira à analyser la naissance quasi concomitante de la notion de « critique de la civilisation » (Kulturkritik) en Allemagne.